Chats

Schaerbeek est la 1re commune à avoir voté un règlement communal relatif à la stérilisation des chats errants (en 1991). Il est depuis sans cesse renouvelé d’année en année.

La stérilisation : tout le monde y gagne

Malheureusement, le nombre de chats "abandonnés" augmente proportionnellement avec le nombre des naissances. Ce qui entraîne l'obligation pour les refuges d'euthanasier quelque 15.000 chats par an en Belgique, faute de ne pas avoir réussi à leur trouver de nouveaux maîtres. La stérilisation apparaît comme la meilleure solution pour s'attaquer à la surpopulation féline et diminuer ainsi le nombre de cas d'euthanasie forcée. Tout le monde y gagne donc à faire stériliser son compagnon dès l'âge de 6 mois. Les stériliser présente un double avantage:

  1. la suppression des comportements « indésirables » pour les humains: il n'y a plus de reproduction, donc plus de cris et plus de chatons qui meurent; l'arrosage territorial est nettement moins fréquent;
  2.  la disparition de la concurrence sexuelle fait diminuer considérablement la nombre de « bagarres » et, partant, d'infections et de propagations de maladies. La petite colonie devient donc globalement plus saine, plus heureuse et plus sociable à l'égard des humains. Les chances d'adoptions individuelles augmentent.

Schaerbeek pionnière

En 1991, Schaerbeek fut la 1re commune à voter un règlement communal relatif à la stérilisation des chats errants. Depuis lors, celui-ci est renouvelé d’année en année.

Schaerbeek fut aussi la première à délivrer une carte de nourrissage pour les personnes qui ont signé une charte de la propreté et qui peuvent ainsi voir cette action de nourrissage officialisée et protégée.

La Région de Bruxelles-Capitale a décidé de soutenir ces initiatives puisque le Parlement bruxellois a voté en 2002 une ordonnance sur ce sujet.

Outre la campagne de stérilisation « classique » et ancienne qui fait appel à une SPA (association de protection des animaux), la commune bénéficie ainsi depuis quelques années d'un remboursement par la Région d'une partie des frais de stérilisation (dans ce cas, il s'agit de contrats entre la commune et des vétérinaires individuels) et cela moyennant certaines conditions de gestion réelle de la problématique des chats errants.

Une prime communale pour la stérilisation des chats

Depuis 2017, le Conseil communal a adopté un règlement subsidiant la stérilisation des chats domestiques.

Chaque ménage schaerbeekois peut demander un “chèque prime pour la stérilisation d’un chat familier”, mâle ou femelle. En 2018, un chèque de 50 € sera délivré à chaque ménage pour chaque chat à opérer (avec un maximum de 3 chats par ménage). Le solde doit être réglé au vétérinaire par le ménage.