Expo "Rendre visible l'invisible"

01
déc.
Du mardi 24 novembre au lundi 4 janvier de 9h à 16h, Finissage le 4 janvier à 18h

« Invisibilisation » : Rendre invisible, plus particulièrement en parlant d'un phénomène social, d'un groupe, etc. Il ne s'emploie pas pour parler de rendre invisibles des choses matérielles.

Découvrez cette expo qui dénonce les violences faites aux femmes!

La crise sanitaire que nous venons de traverser a révélé de nombreuses invisibilisations structurelles, et nous avons tous et toutes pris conscience que ces situations invisibles étaient des situations injustes qui méritaient d’être au cœur de nos préoccupations.  Les inégalités nous ont sauté aux yeux.  Et parmi elles, celles que vivent les femmes.  Les infirmières.  Les aides-soignantes.  Les techniciennes de surface.  Les caissières.  Celles qui font les courses.  Les mamans solos.  Les mamans en télétravail.  Les aides à domicile.  Les femmes victimes de violences conjugales, de violences familiales.  Les artistes.  Les aidantes proches.  Les travailleuses du sexe.  Les travailleuses du care en général.  Les puéricultrices.  Les enseignantes.  Les gardiennes.  Les migrantes.  Les sans-papier.  Les serveuses.  Les aides à domicile.  Les éducatrices.  Les bénévoles.  Les bénéficiaires de titres-services.  Les femmes sans statut.  Les travailleuses à temps partiel. Les femmes enceintes.  Les couturières, et toutes les autres.

La Maison des Femmes a le plaisir de présenter les œuvres des 15 lauréates du concours qu’elle a organisé pour rendre visible l’invisible, et viser ainsi une égalité entre les hommes et les femmes.

Catalogue expo Rendre visible l'invisible.pdf

Expo à 4 endroits :

1. Avenue Louis Bertrand, (sur l’allée centrale entre l’église St Servais et la rue Josaphat)

  • Camille Coomans : Rouge et bleu
  • Laurence Gondon : Yunaika
  • Tierceline Gaé Pellé: La place des femmes dans la société             
  • Paula Maggi : Je t’aime, un amour maladif
  • Fanny Goerlich : Marie
  • Lola Parrot : Femme invisibilisée
  • Judith Faraoni : La magnifica guerriera
  • Ichraf Nasri : Holy Hole
  • Fanny Goerlich : Marie
  • Judith Faraoni : La magnifica guerriera

2. Ateliers « Nous Autres » du Centre culturel de Schaerbeek (Chaussée de Haecht n° 300, en vitrine)

  • Lola Parrot : Femme invisibilisée
  • Ichraf Nasri : Holy Hole
  • Florence Coenraets : Je me couronne

3. Maison des Femmes (rue Josaphat 253, en vitrine)

  • Suzanne Beguin : La Mer rouge
  • Sarah Talbi : Innocence
  • Elyse Galiano : Sylvia

4. Maison communale (place Colignon, dans le hall)

  • Haleh Chinikar : L’irrépressible éclosion (performance le 25/11)
  • Olivia Lhermie : Étrange banalité
  • Marina C. : Ose me regarder dans les yeux !

Avec le soutien de la Région Bruxelles-Capitale dans le cadre de la Politique de la Ville

Type d'activité
Exposition
Prix

Gratuit

 

Public
Femmes