Festivals : protégez vos oreilles

Les festivals participent à la richesse culturelle de Bruxelles et permettent de profiter des belles journées estivales.

Pensez toutefois à protéger vos oreilles.

 

 

Le son amplifié, celui que nous entendons dans les salles de concert, les discothèques, les festivals en plein air est constitué de sons très aigus pouvant fortement endommager notre audition et ce de manière parfois irréversible.

La nouvelle législation bruxelloise sur le son amplifié dans une installation accessible au public limite l’intensité sonore à maximum 100 dB sous certaines conditions. A partir de 95 dB, l’organisateur de l’événement doit placer des afficheurs de niveaux sonores pour informer le public, mettre à disposition des bouchons d’oreille et prévoir au moins une zone de repos.

Comment se protéger tout en profitant de la musique ?*

  1. Installer un sonomètre (application) sur votre smartphone : cela vous permettra de mesurer précisément l’intensité sonore du lieu où vous vous trouvez.
  2. Ne restez pas exposé plus d’une heure à 90 dB sans protections sonores. Faites si possible des pauses toutes les 20 minutes en vous isolant dans un endroit calme mis à disposition par les organisateurs. Si vous consommez de l’alcool, il est possible que vous supportiez mieux le son à forte intensité ce qui ne le rend pas moins dangereux. Si après cette exposition votre oreille siffle, pensez à consulter un spécialiste ORL.
  3. Munissez-vous de bouchons d’oreilles en mousse ou en cire. S’ils sont bien enfoncés dans votre conduit auditif, ils permettront de diminuer l’intensité sonore de 10 à 15 dB.
  4. Pour les enfants, le mieux est de ne pas les exposer. Dans le cas contraire, le port du casque anti-bruit est indispensable.

 

* Conseils du Dr Marie-Paule Thill, chef de service ORL- CHU Saint Pierre