Fortes chaleurs et pic d'ozone

En cette période de fortes chaleurs, ne prenez pas de risques inutiles.

  • Buvez plus d'eau que d'habitude. Soyez particulièrement attentifs aux bébés, jeunes enfants et personnes âgées ;
  • Limitez les efforts physiques, surtout entre 12h et 16h ;
  • Restez de préférence à l'intérieur ; laissez les rideaux et volets fermés pendant la journée ;
  • N'oubliez pas vos casquettes et chapeaux, de même que la crème solaire ;
  • Ne laissez jamais un enfant, une personne non autonome ou un animal domestique dans une voiture immobile ou non ventilée correctement.

 

Ozone: bulletin d’information du vendredi 17 juin 2022 à 09h00

  • Aujourd'hui, vendredi 17 juin : concentrations d'ozone élevées, risque de dépassements locaux du seuil d'information européen de 180 μg/m³.
  • Demain, samedi 18 juin : risque de dépassement du seuil d'information dans plusieurs parties du territoire.
  • A partir du dimanche 19 juin : nette amélioration de la qualité de l'air. Aucun dépassement du seuil d'ozone n'est prévu.

Consultez le bulletin complet sur le site de la Cellule Interrégionale de l'Environnement (CELINE)


En fonction des concentrations dans l’air ambiant, de la durée d’exposition, de la sensibilité des personnes exposées et de leurs activités, les symptômes suivants peuvent être observés :

  • difficultés respiratoires, notamment lors d’efforts physiques importants ;
  • éventuelle irritation des yeux et des voies respiratoires supérieures ;
  • toux chez les personnes sensibles ;
  • augmentation de la fréquence et de la gravité des symptômes chez les personnes asthmatiques.

A titre préventif, les personnes particulièrement sensibles à la pollution atmosphérique (enfants, personnes âgées, personnes souffrant de problèmes respiratoires...) doivent éviter les efforts physiques inhabituels et tout exercice en plein air entre 12h et 22h.
De plus, il est recommandé à chacun de s'abstenir de tout effort physique soutenu (par exemple le jogging) durant cette période.
Les concentrations d’ozone sont généralement inférieures de 50 % (valeur moyenne dépendant de l’aération et de la ventilation) à l’intérieur des bâtiments.