Zone de basses émissions

Les voitures et camionnettes diesel qui correspondent à la norme EURO 3 (ou inférieure) ne pourront plus circuler sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale à partir du 1er janvier 2020. Les conducteurs de véhicules visés qui circulent toujours écoperont d’une amende 350 euros pour non-respect de la zone de basses émissions. Pour les véhicules essence et gaz, rien ne change en 2020. Ils devront toujours répondre à la norme EURO 2 ou supérieure.

 

 

Si vous ne connaissez pas la norme EURO de votre véhicule, elle est indiquée sur la carte grise. Chaque conducteur pourra s’adapter à cette nouvelle mesure pendant une période de transition (du 1er janvier au 1er avril). Les conducteurs des véhicules non autorisés recevront un avertissement par courrier. En cas de non-ajustement, les conducteurs risquent des amendes à partir du 1er avril.

L’objectif de la zone de basses émissions

Elle vise à améliorer la qualité de l’air en interdisant progressivement aux véhicules les plus polluants de circuler. La commune de Schaerbeek salue cette mesure bénéfique pour la qualité de l’air et la santé publique.

La pollution de l’air provenant du trafic routier a des conséquences néfastes pour la santé et la qualité de vie de tous. En 2014, la Belgique a compté 8.340 décès prématurés dus à l’exposition aux particules fines, 1.870 décès causés par le dioxyde d’azote et 190 décès causés par l’exposition à l’ozone (chiffres de l’Agence Européenne de l’Environnement).