Mesures phares

Toutes les études et les enquêtes le montrent : l’une des priorités des citoyens est la sécurité et notamment la sécurité routière. Conduite agressive, vitesse excessive, rodéo, non-respect des règles du code de la route, stationnement gênant et dangereux…  Schaerbeek veut avancer sur ce dossier. Des accidents récents ont également mobilisé la population.  En collaboration avec la Zone de police Bruxelles-Nord et les citoyens, de nombreuses nouvelles mesures vont être mises en place.

10 nouvelles mesures

L’objectif de Schaerbeek est de mettre en oeuvre tous ses moyens et compétences pour ne plus compter de victimes d’accidents sur ses routes et d'appliquer une tolérance zéro vis-à-vis de la violence routière.

10 nouvelles mesures phares viennent appuyer tout le travail déjà accompli au quotidien par la commune et la Zone de police. Toutes ces mesures ont été adoptées à l’unanimité des représentants au Conseil communal. Il y a donc un vrai consensus sur la question.

  1. Extension des zones 30 : à partir de septembre 2018, 99,5% des voiries communales seront limitées à 30km/h. Certains axes régionaux et l’avenue Rogier resteront à 50km/h (plus d'infos >>>)
  2. Rapports d’accidentologie : élaborés par la police après chaque accident avec lésion corporelle, ils permettent d’établir les causes et de faire des recommandations.
  3. Augmentation des moyens : en plus des 100.000 € de dotation de Schaerbeek à la Zone de police (adoptée au Conseil communal du 29/11/2017), la commune va consacrer 700.000 € à la sécurité routière. Ce montant contribuera à l’engagement d’e 4 agents supplémentaires pour renforcer le service radars et les patrouilles, à l’achat de véhicules (dont un équipé d’un système de reconnaissance automatique des plaques), à la location d’un radar Lidar en plus de celui déjà prêté par la Région bruxelloise, à l’achat de vélos, de 3 TMS (compteurs mobiles permettant de mesurer la vitesse), de 4 indicateurs de vitesse (radars préventifs avec smiley quand la limitation est respectée) et de 40 samplings (appareils de contrôle d’alcoolémie).
  4. Optimalisation des ressources : l’augmentation du personnel dédié à la circulation au sein de la Zone de police et le développement du travail transversal ont permis d’augmenter de 37% des verbalisations relatives à la circulation entre 2017 et 2018 (sur base d’une comparaison entre les 4 premiers mois de 2017 et de 2018).
  5. Intensification des contrôles : +130% de véhicules contrôlés entre 2017 et 2018, - 15% d’accidents avec lésions corporelles et +32% de verbalisations relatives au stationnement gênant et/ou dangereux. Les résultats des contrôles sont publiés sur le site internet de la Zone de Police.
  6. Radars supplémentaires : Schaerbeek a un accord avec la Région pour le placement de 4 radars sur la chaussée de Haecht (2 au carrefour avec l’avenue Voltaire et 2 avec la rue du Foyer schaerbeekois). Une étude va évaluer la faisabilité technique de l’installation de radars aux croisements avec l’avenue Rogier et avec l’avenue Louis Bertrand. Un accord de principe existe pour le placement du radar-tronçon sur le boulevard Léopold III, ainsi qu’une étude technique de faisabilité pour la mise en œuvre de ce dispositif sur le boulevard Lambermont.
  7. Feux espagnols : Schaerbeek testera ce dispositif à la rue Kessels, où on constate régulièrement des excès de vitesse et du rodéo urbain. Avec ce type de feu, si le véhicule qui s’approche dépasse la vitesse autorisée, le feu vert passe automatiquement au rouge.
  8. Eclairage piéton : un éclairage particulier pour les passages pour piétons a été testé en juin à la rue Royale Sainte-Marie (à hauteur de l’athénée Verwée). 
  9. Optimalisation de la communication : la Zone de police communique désormais les résultats de ses actions sur son site web et développe un point de contact pour les citoyens qui souhaitent envoyer leurs demandes, plaintes et/ou remarques en matière de circulation.
  10. Participation citoyenne : la commune de Schaerbeek veut informer tous les citoyens concernés par la sécurité routière des mesures prises et de leurs résultats. Elle a donc créé un Comité citoyen de sécurité routière qu’elle réunira une à deux fois par an et qu’elle tiendra au courant des avancées en la matière.

Ce qui a déjà été fait

La commune de Schaerbeek a déjà mis en oeuvre de nombreuses actions. D'autres sont en cours de réalisation. Il s’agit, par exemple :


  1. Des aménagements plus sûrs : aménagements cyclistes et piétons, sécurisation des carrefours et ralentisseurs, respect et évaluation permanente des aménagements/infrastructures existant(e)s.
  2. Des moyens préventifs : sécurisation des abords d’école, radars préventifs pour sensibiliser les automobilistes, actions de terrain permettant de prévenir les comportements à risque et de sensibiliser le public scolarisé, gestion des chantiers.
  3. Des moyens répressifs : radars répressifs et actions de terrain répressives par la police et les services communaux.

 

Pour plus d'infos : Note stratégique sur la sécurité routière 2018-2020