Crèche "Courte échelle" : verticalité rime avec souplesse

Le CPAS de Schaerbeek a pour projet d’ouvrir une crèche début 2022.

Baptisée “Courte Échelle” et installée dans d’anciens bureaux du CPAS situés Chaussée de Haecht, cette crèche offrira – après une lourde rénovation du bâtiment – une capacité de soixante places agréées. Cinquante de ces places seront réservées aux bénéficiaires du CPAS mobilisés par un projet d’insertion socioprofessionnelle, par une recherche d’emploi, par une formation, par un contrat de travail sous “article 60” ou en situation de désarroi. Les dix autres places seront destinées aux enfants des membres du personnel du CPAS.

affiche crèche courte échelle

En réponse à de réels besoins

Cette création est le fruit d’une réflexion, entamée il y a plusieurs années, sur les besoins d’accueil spécifiques des citoyens bénéficiaires dans un contexte de pénurie persistante de places d’accueil.

Le projet est fondé sur un double constat : d’une part, l’accessibilité de nombreuses structures d’accueil à tarification publique est de facto limitée aux parents qui travaillent et, d’autre part, les structures à tarification libre (privé) sont le plus souvent inaccessibles financièrement aux familles précarisées.

Les Départements Insertion Socio-Professionnelle (ISP) et Action Sociale (DAS) du CPAS de Schaerbeek soulignent depuis plusieurs années à quel point l’inaccessibilité à une place d’accueil constitue un obstacle au parcours d’insertion socio-professionnel. C’est la raison pour laquelle ce CPAS supporte déjà financièrement la réservation de places d’accueil pour ses citoyens bénéficiaires.

Ajoutons que ce projet a été lancé sur la base d’une conviction : celle que la crèche est un lieu de développement et de socialisation pour tous les enfants, quelles que puissent être les difficultés rencontrées ou non par leurs parents.

Le projet pédagogique et la réflexion architecturale ont été menés de concert dès le départ du projet, en consultation étroite avec des experts du secteur externes au CPAS de Schaerbeek.

L’obtention du permis d’urbanisme est prévue à l’automne 2019.

Des sections verticales aux nombreux atouts

Le projet pédagogique prévoit une grande souplesse dans l’accueil des enfants et une réflexion a été menée dès l’origine du projet quant au choix de sections horizontales, de sections verticales ou d’un mélange de ces deux types de sections.

Les expériences de certains partenaires membres du Comité de Suivi Pédagogiques ont conduit au choix de quatre sections verticales de 15 places, et ce en raison :

  • des avantages liés aux sections verticales : maintien de l’enfant dans une section avec du personnel “référent”, émulation entre enfants d’âges différents (petits enfants “tirés vers le haut” et grands enfants fiers d’aider), comparaison moindre des parents sur le rythme d’apprentissage des enfants… ;
  • des atouts de l’organisation verticale dans le cas du multi-accueil, en particulier une offre plus aisée de places d’accueil dans chacune des sections en réponse aux demandes très diverses qui sont adressées ;
  • de l’opportunité de garder les deux options (vertical/horizontal) ouvertes, une organisation horizontale pouvant aisément prendre place dans une section conçue initialement comme étant verticale, l’inverse étant moins aisé ;
  • de la latitude dès lors offerte au personnel de faire évoluer le projet pédagogique au cours du temps ;
  • du souhait de favoriser l’espace en sections, ce que requiert l’organisation verticale en raison de la présence, dans chaque section, de grands enfants et des nécessités qui en découlent en terme d’espaces de jeux (“ralentisseurs” ou barrières amovibles et/ou parcs en hauteur pour les espaces réservés aux plus petits), de dortoirs (séparés) et de change (petites toilettes).

Toutefois, les enfants pourront être regroupés par tranches d’âges lors de certains moments (activités créatives dans salles dédiées, psychomotricité).

Les locaux sont conçus pour assurer une grande ouverture à l’égard des parents, afin qu’ils soient véritablement parties prenantes du projet (invitation à entrer dans les sections, espace dédié aux parents…). Enfin, un.e conseiller.ère pédagogique sera engagé.e pour encadrer le travail spécifique qui sera mené par les équipes à l’égard du public précarisé accueilli.

 

Banner feder