Plan Lumière

Schaerbeek est l’une des premières communes bruxelloises à s’être dotée d’un Plan Lumière. C’était en 1999. L’objectif était de disposer d’un guide à long terme pour rénover de manière cohérente sur le plan urbanistique un éclairage public largement obsolète, mais aussi d’offrir une ambiance nocturne plus paisible et sécurisante, de faire des économies d’énergie et de mettre en valeur chaque quartier grâce à un type d’éclairage adapté et, dans certains cas, une scénographie nocturne.

 

luminaires helmet

Des révisions nécessaires

Le Plan Lumière ayant atteint ses limites, une première actualisation s’est imposée en 2010 pour tenir compte notamment de l’évolution technique des sources lumineuses, du design des mobiliers d’éclairage et des normes en matière de niveaux d’éclairement qui poussaient à la baisse les puissances installées. Le Plan Lumière 2010 généralise ainsi sur l’ensemble de la commune, hormis le centre communal, l’emploi d’une lumière blanche qui présente une meilleure efficacité visuelle en permettant de mieux percevoir les nuances de l’environnement.

Depuis 2010, les évolutions technologiques ont continué, permettant toujours plus d’économie d’énergie notamment grâce à l’emploi des sources LED’s. Cela a permis d’enregistrer pour les projets mis en œuvre au cours des 3 dernières années, une baisse de la consommation de plus de 60%.

En 2023, face à ces évolutions technologiques, aux changements de normes d’éclairage public, de mobilité (quasi tout le territoire en zone 30), mais aussi face à l’urgence climatique, aux menaces qui pèsent sur la faune et la flore et face à la crise énergétique, Schaerbeek décide de procéder à une seconde mise à jour du Plan Lumière. L'objectif est d'harmoniser pleinement le plan avec les ambitions de la commune et de la région. La responsabilité de cette mise à jour a été confiée à Radiance 35, supervisé par le Département Voirie en collaboration avec Sibelga-Public Lighting.

Le Plan Lumière 2023

Le Plan Lumière 2023 a été conçu comme une mise à jour du plan guide précédent, en vue de consolider ce qui a été réalisé tout en continuant à viser l’amélioration de la qualité et de la cohérence de nos espaces publics. Plusieurs points d’attention ont guidé cette révision :

  • La volonté de réduire l’impact environnemental de l’éclairage public ;
  • La volonté de réduire significativement la consommation d’énergie grâce au recours à des sources lumineuses plus performantes, moins consommatrices d’énergie et à plus grande longévité ;
  • La réflexion en matière d’adaptation des sources lumineuses aux spécificités des espaces verts et naturels et trouver dans les compromis d’intensité et de températures de couleur, ce qui peut répondre à cet objectif ;
  • La volonté de tendre vers la sobriété tout en garantissant la qualité et une recherche « d’atmosphères nocturnes » ;
  • La généralisation de la télégestion (permettant notamment le dimming) ;
  • La généralisation des sources LED’s qui devra être terminée à l’horizon 2030.

Le diagnostic du territoire effectué au printemps 2023 a été enrichi des résultats de démarches participatives où les habitants ont pu partager leur usage nocturne de l’espace public. Il en ressort une volonté de favoriser une lumière plus chaude, de baisser autant que faire se peut les niveaux d’intensité, de conserver la singularité des différents quartiers de la commune et de préserver la biodiversité présente.

Photo Radiance 35.

Un accent particulier a été mis sur le renforcement ou la création d’espaces singuliers, ces lieux du territoire qui sont des repères à marquer d’une ambiance lumineuse propre. Il s’agit notamment de places, placettes et parcs, ou encore de certains murs et traversées. Une petite quarantaine de lieux ont ainsi été identifiés sur notre territoire communal.

Une nouvelle particularité du Plan Lumière 2023 concerne volonté de créer, à terme, une trame noire pour préserver la biodiversité. Il s’agit d’un espace à intégrer à l’échelle régionale, notamment via le Parc Josaphat, en adoptant des mesures spécifiques en faveur de la préservation de la faune et de la flore. La limitation du nombre de points lumineux et de l’intensité de l’éclairage en sont les premières mesures.

Le nouveau Plan Lumière a été adopté par le Collège des Bourgmestre et Echevins, en novembre 2023. Il redéfini les objectifs pour les chacun des 9 « quartiers lumière », et précise par rue les recommandations quant au modèle, à l’implantation et aux sources à utiliser à l’avenir.

Au service de tous

Au fil des rénovations, l’éclairage public améliore la sécurité et la convivialité au sein de nos quartiers.

Mais ce n’est pas là son seul atout !

Le Plan Lumière donne également des recommandations pour les « autres lumières de la ville » : l’éclairage commercial et privé.

Pour une ville plus belle, de jour comme de nuit !