Icon for xls export

Lieux-dits & petites histoires des rues

Vous vous demandez ce qui se cache derrière le nom de telle ou telle rue ? Cette petite histoire des rues de Schaerbeek est faite pour vous.

La commune de Schaerbeek compte aujourd’hui un peu plus de 300 rues. Si certaines dénominations illustrent clairement l’histoire locale, d’autres rendent hommage aux personnages - célèbres ou non - qui vécurent dans la cité des ânes ou firent sa renommée.

En raison surtout de son passé artistique et littéraire particulièrement florissant, Schaerbeek a fait la part belle aux artistes (écrivains, peintures, sculpteurs, musiciens,…)  en baptisant pratiquement un tiers de ses rues en leur honneur. Nous vous invitons à les découvrir en parcourant le quartier des artistes, autour de la place des Bienfaiteurs, le quartier des écrivains, autour de l’avenue Huart-Hamoir, le quartier des artistes flamands du XVIIe siècle, autour de l’hôtel communal,…

Les autres personnalités ne sont pas oubliées. Qu’il s’agisse de politiciens, industriels, ingénieurs, avocats, architectes, médecins,… tous vous révèleront un pan de l’histoire de Schaerbeek.

Enfin, n’hésitez pas à faire un détour par le quartier des fleurs, de part et d’autre du parc Josaphat, et le quartier des pierres précieuses, près du square Plasky.
 

VAN CAMP Joseph (rue)

Né à Schaerbeek en 1864, décédé à Schaerbeek en 1952. Propriétaire terrien. Conseiller communal à Schaerbeek (1904-1946).

VAN DE WIELE Marguerite (rue)

Né à Ixelles en 1857, décédé à Bruxelles en 1941. Femme de lettres belge d’expression française. A 20 ans elle avait déjà publié un roman et une nouvelle qui avaient mis en lumière un style pur et particulièrement coloré. Cela lui valut de collaborer à la plupart des journaux de la capitale. Les légendes de notre pays ont rencontré en elle le vulgarisateur le plus éloquent. Elle donna des conférences dans tous les cercles littéraires et artistiques de Belgique. Fut aussi critique d’art.

VAN DROOGENBROECK Jan (rue)

Né à Saint-Amand-sur-Escaut en 1835, décédé à Schaerbeek en 1902. Poète et écrivain belge d’expression néerlandaise. Il commença sa carrière comme instituteur à Schaerbeek puis devint fonctionnaire au ministère de l’Enseignement communal. Auteur de poésies surtout enfantines qui furent adoptées dans toutes les écoles belges de langue flamande. On l’appelait d’ailleurs le " kinderdichter ". Il participa à diverses revues littéraires sous le pseudonyme de Jan Ferguut. Musicien de mérite, il fut longtemps professeur de solfège à l’école de musique Saint-Josse – Schaerbeek.

VAN DYCK Antoon (rue)

Né à Anvers en 1599, décédé à Blackfriars (Londres-Grande-Bretagne) en 1641. Artiste peintre belge, fidèle disciple de Pierre Paul Rubens et un de ses principaux exécutants. Remarquable coloriste. Rue anciennement dénommée rue des Jardins.

VAN HAMMEE Antoine (rue)

Né à Malines en 1836, décédé à Schaerbeek en 1903. Artiste peintre belge, élève de François-Joseph Navez et de Jean-François Portaels à l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles où il fut par la suite professeur. Peintre de sujets historiques. Ses œuvres appartiennent à l’époque romantique et se caractérisent surtout par la composition et l’exactitude du costume plutôt que par les coloris. Fut également conservateur des actuels Musées Royaux d’Art et d’Histoire de Bruxelles. Habitait à Schaerbeek, rue de Locht 26.

VAN HASSELT André (rue)

Né à Maastricht (Pays-Bas) en 1805, décédé à Saint-Josse-ten-Noode en 1874. Poète et écrivain belge d’expression française. Auteur d’une " Histoire des Belges " et d’un " Essai sur l’histoire de la poésie française en Belgique ".

VAN HOORDE Henri (rue)

Né à Bruxelles en 1805, décédé à Bruxelles en 1880. Commerçant en gros et propriétaire terrien. En 1875, il reçut l’autorisation de construire une rue sur ses terres entre la rue Josaphat et la rue des Coteaux. Cette rue porte naturellement son nom.

VAN HOVE Charles (rue)

Né à Bruxelles en 1787, décédé à Schaerbeek en 1854. Propriétaire terrien. Conseiller communal à Schaerbeek (1843-1852), échevin à Schaerbeek (1843-1844) et bourgmestre de Schaerbeek (1844-1852). Sous son mayorat, il accorda à la Société d’éclairage au gaz la concession pour l’éclairage des rues.

VAN LERBERGHE Charles (rue)

Né à Gand en 1861, décédé à Bruxelles en 1907. Poète et dramaturge belge d’expression française. Condisciple de Maurice Maeterlinck et de Grégoire Le Roy au Collège Sainte-Barbe, il manifesta un intérêt précoce pour la littérature. Il s’est entièrement révélé à travers deux recueils : Entrevisions et surtout La chanson d’Eve où il atteignit la plénitude de son talent. Habitait à Schaerbeek, avenue Rogier 339 puis 367.

VAN OOST Jacob (rue)

Né à Bruges en 1601, décédé à Bruges en 1671. Artiste peintre belge. S’étant distancié de l’influence rubénienne, cet artiste représente néanmoins valablement l’école brugeoise du XVIIème siècle. Ses deux fils furent également peintres. L’église Saint-Servais recèle une toile attribuée à un des Van Oost, d’où le nom donné à une artère schaerbeekoise.

VAN SCHOOR Joseph (rue)

Né à Bruxelles en 1806, décédé à Bruxelles en 1895. Combattant de 1830. Administrateur de l’Université Libre de Bruxelles. Sénateur de 1847 à 1888.

 

VAN VOLLENHOVEN Maurits (avenue)

Né à Haarlem (Pays-Bas) en 1891, décédé à Madrid (Espagne) en 1976. Diplomate néerlandais. Ambassadeur à Bruxelles en 1914. Veilla à la répartition équitable des vivres importés pendant la première guerre mondiale. Il intervint également auprès du conseil de guerre allemand pour gracier de nombreux belges condamnés à mort. Fut docteur honoris causa de l’Université catholique de Louvain. Tracée en 1912 lors de l’aménagement de la vallée Josaphat en parc, ce n’est que dans les années 1950 que cette artère est baptisée.

VAN WAEYENBERGH Honoré (drève)

Né à Bruxelles en 1891, décédé à Korbeek-Lo en 1971. Recteur Magnifique honoraire de l’Université catholique de Louvain. Séminariste et brancardier au cours de la première guerre mondiale. Ordonné prêtre en 1919, il fut nommé recteur en 1940. A ce titre, il accueillit à l’Université de Louvain des étudiants de l’Université Libre de Bruxelles fermée par les Allemands. Refusa de fournir aux Allemands la liste des étudiants destinés au travail obligatoire. Arrêté en 1943, il fut condamné à 18 mois de prison.

VAN YSENDYCK Jules Jacques (rue)

Né à Paris (France) en 1836, décédé à Uccle en 1901. Architecte. Auteur des Hôtels communaux d’Anderlecht, de Jette et de Schaerbeek mais également de la gare du Sud à Anvers, du Palais provincial de Gand, de la Caserne des Grenadiers à Etterbeek et de la restauration de l’église du Sablon.

VANDENBUSSCHE Jean-Emmanuel (rue)

Né à Anvers en 1837, décédé à Watermael-Boitsfort en 1908. Artiste peintre belge. Elève de l’académie des Beaux-Arts d’Anvers où il devint plus tard professeur. Peintre de sujets historiques et de scènes de genre. Obtint le Prix de Rome en 1863. Habitait à Schaerbeek, rue Rogier 247.

VANDERHOEFT Victor (rue)

Né à Bruxelles en 1872, décédé à Schaerbeek en 1926. Entrepreneur de transports. Conseiller communal à Schaerbeek (1912-1926) et échevin à Schaerbeek (1920-1923).

VANDERLINDEN Joseph (rue)

Né à Bruxelles en 1798, décédé à Bruxelles en 1877. Mêlé de très près aux événements de la révolution de 1830. Fit partie de la commission administrative avant d’être membre et trésorier du Gouvernement provisoire. Egalement directeur du Trésor public à Mons.

VANDERMEERSCH Charles et Pierre (rue)

Marchands de draps à Bruxelles et propriétaires terriens. Avec la fabrique d’église Saint-Servais, également propriétaire de terrains dans le quartier, ils reçurent l’autorisation d’effectuer les travaux d’ouverture de leur rue en 1875.

VANDERSTAPPEN Charles (rue)

Né à Saint-Josse-ten-Noode en 1843, décédé à Bruxelles en 1910. Sculpteur éclectique belge élève de l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles, ville où il fréquenta aussi l’atelier de Jean-françois Portaels. Fut plus tard professeur à l’académie de Bruxelles. Auteur de nombreux monuments dont, entre autres, la façade du Musée Royal des Beaux-Arts de Bruxelles et le Monument Verwée, place Colignon à Schaerbeek. Habitait à Schaerbeek, rue Quinaux 61 puis rue des Ailes 71.

VANDEVELDE Richard (rue)

Né à Welden en 1850, décédé à Schaerbeek en 1899. Géomètre-expert. Conseiller communal à Schaerbeek (1891-1899). Promoteur du quartier d’Helmet.

VANDEWEYER Jean (rue)

Né à Louvain en 1802, décédé à Londres (Grande-Bretagne) en 1874. Avocat. Rédacteur au " Courrier des Pays-Bas ". Membre du Gouvernement provisoire, il fut chargé de missions relatives à la reconnaissance de l’Etat belge à Londres et à Paris. Devint Ministre des Affaires Etrangères et, en 1831, Ministre plénipotentiaire auprès de la Couronne britannique. En 1845, il fut nommé Ministre d’Etat.

VERBIST Urbain (rue)

Né à Westerlo en 1778, décédé à Saint-Josse-ten-Noode en 1852. Bourgmestre de Saint-Josse-ten-Noode de 1823 à 1842. En 1830, alors que les conseillers communaux ten-noodois s’étaient ralliés à la cause belge, il alla accueillir le prince Frédéric des Pays-Bas qui entrait dans Bruxelles. Ce geste lui fut pardonné puisqu’il fut réélu bourgmestre par la suite. Cette longue rue qui part de Saint-Josse, tracée au début de 1870, fut prolongée sur le territoire schaerbeekois en 1876.

VERBOECKHAVEN Michel (rue)

Né à Bruxelles en 1816, décédé à Bruxelles en 1883. Propriétaire terrien. En 1871, il reçut l’autorisation de construire une rue sur ses terres.

VERBOECKHOVEN Eugène (place)

Né à Warneton en 1798, décédé à Schaerbeek en 1881. Artiste peintre romantique belge. Elève de son père, le sculpteur Barthélémy Verboeckhoven, puis de Voituron à l’académie de Gand. A l’échelle internationale, il fait partie des meilleurs peintres animaliers romantiques. A participé à la révolution belge de 1830 et, sous le Régime Provisoire, il fut nommé directeur des Musées bruxellois. La place est également connue des Schaerbeekois sous le sobriquet de « Cage aux Ours », en référence au décor rocailleux de la fosse des ours du zoo de Berlin, auquel l’aménagement de la place pourrait faire penser.

En savoir plus >>>

VERGOTE Auguste (square)

Né à Roulers en 1818, décédé à Bruxelles en 1906. Fonctionnaire, chef du département de l’Hygiène au Ministère de l’Intérieur. Chef de cabinet de Charles Rogier en 1857 et gouverneur du Brabant en 1885. Fut l’un des principaux promoteurs des installations portuaires de Bruxelles et s’attacha au développement de la commune de Schaerbeek. La famille Vergote possédait des terrains aux abords de la rue qui porte son nom.

VERHAEREN Emile (avenue)

Né à Saint-Amand-Sur-Escaut en 1855, décédé à Rouen (France) en 1916. Poète, écrivain et dramaturge belge d’expression française. Considéré généralement comme le plus grand poète belge. Il fit partie du vaste mouvement littéraire et artistique qui agita le pays à la fin du XIXème siècle et au début du XXème. Il habitait Bruxelles et arpentait très souvent le Parc Josaphat lorsqu’il rendait visite à son grand ami le peintre Constant Montald qui résidait à Woluwé.

VERHAS Jan (rue)

Né à Termonde en 1834, décédé à Schaerbeek en 1896. Artiste peintre belge formé à l’académie d’Anvers. Fut un des premiers peintres à travailler en plein air. Au début, il créa des œuvres romantiques puis il se spécialisa dans les portraits d’enfants, ce qui lui permettra d’éclaircir sa palette. A la fin de sa vie, il se concentra davantage sur le thème des marines qu’il réalisa principalement à Heist. Habitait à Schaerbeek, rue Seutin 21, rue Vifquin 54 puis rue Lefrancq 1.

VERTE (rue)

Anciennement appelée Mechelsche Baan (chemin de Malines), cette rue est une des plus anciennes de la commune. Elle était déjà pavée en 1425.

VERWEE Alfred (rue)

Né à Saint-Josse-ten-Noode en 1838, décédé à Schaerbeek en 1895. Artiste peintre réaliste belge formé tout d’abord par son père Louis. Il se spécialisa dans la peinture animalière et devint le principal élève du maître Eugène Verboeckhoven. Subit plus tard l’influence des peintres de l’Ecole de Barbizon qu’il rencontra à Paris. Habitait à Schaerbeek, rue Rogier 285 puis rue de la Consolation 64A.

VIFQUIN Jean-Baptiste (rue)

Né à Tournai en 1789, décédé à Ivry-sur-Seine (France) en 1854. Ingénieur. Inspecteur-chef de division au département des Eaux puis aux Ponts et Chaussées. Traça les plans des boulevards de la petite ceinture actuelle de Bruxelles, de la place de la Monnaie et du nouveau quartier de la rue des Palais. Auteur également des plans du canal de Bruxelles à Charleroi.

VILLARD Henry (rue)

Né à Torteron (France) en 1869, décédé à Cahors (France) en 1916. Ingénieur français. Inventa l’autogire (l’ancêtre de l’hélicoptère) qu’il expérimenta en 1901 et 1902 dans la cour intérieure de l’Hôtel communal de Schaerbeek.

VINCOTTE Thomas (rue)

Né à Borgerhout en 1850, décédé à Schaerbeek en 1925. Sculpteur éclectique belge élève de l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles et de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris. Fut le sculpteur officiel sous le règne de Léopold II. Auteur de nombreux bustes et monuments. Habitait à Schaerbeek, rue de la Consolation 101.

VOGLER Chrétien (rue)

Né à Ems (Allemagne) en 1829, décédé à Schaerbeek en 1902. Industriel allemand. Fit don à la commune de maisons situées dans la rue des Génisses (ancien nom de l’actuelle rue Vogler) pour y installer les réfectoires des écoles communales.

VOLTAIRE (avenue)

Né à Paris (France) en 1694, décédé à Paris (France) en 1778. De son vrai nom François AROUET. Poète, écrivain, dramaturge et philosophe français. S’il vécut le plus souvent en Suisse, il séjourna plusieurs fois à Bruxelles. Pendant toute sa carrière, il lutta contre l’injustice et l’oppression et combattit tous les dogmes, les confessions religieuses, leur fanatisme et leur esprit d’intolérance. Son œuvre était empreinte d’espoir en des progrès futurs.

En savoir plus >>>

VONCK Jan (rue)

Né à Baardegem en 1743, décédé à Lille (France) en 1792. Fondateur de la société secrète “Pro Aris et Focis” qui prépara la révolte contre Joseph II. Il dut fuir avec plusieurs patriotes et se joignit au comité de Van der Noot. Le peuple bruxellois se ligua contre lui et il s’enfuit à Lille où il lutta jusqu’à sa mort pour la démocratie. La rue se dénomma d’abord rue du Sud.

VONDEL Joost (rue)

Né à Cologne (Allemagne) en 1587, décédé à Amsterdam (Pays-Bas) en 1679. Pseudonyme de Joost van den Vondel. Poète et dramaturge néerlandais. Né dans une famille hollandaise d’anabaptistes, il se convertit au catholicisme. Commerçant en bonneterie, il taquinait souvent la muse et Lucifer est considéré comme son chef-d’œuvre. Premier tronçon de la rue anciennement dénommé rue Memling.